Historique du CPE

Le CPE Famili-Gard’Estrie a ouvert ses portes en 1996 en opérant sous la forme juridique d’une agence de services de garde en milieu familial. Il doit sa création à l’initiative d’un groupe promoteur constitué de parents soucieux de répondre à la demande croissante de services de garde sur le territoire de Rock-Forest, Saint-Élie et Deauville. L’offre de services était insuffisante, en effet, compte tenu de la densité de population d’âge préscolaire sur ce territoire en forte croissance démographique, d’une part, et du nombre limité de services disponibles, tant en milieu familial, qu’en installation, d’autre part.

De 1996 à 1998, la capacité de places au permis est passée de cent (100) places à cent soixante-dix (170). C’est donc, à travers l’expérience sur le terrain et le partenariat avec les responsables de services de garde que se sont développées l’expertise du personnel et sa compréhension de plus en plus fine des mandats dévolus aux agences et des particularités de la garde en milieu familial.

En 1997, l’avènement de la nouvelle politique familiale amena un changement de raison sociale et le CPE Famili-Gard’Estrie succéda à l’agence d’origine. Avec le changement de nom, s’imposa l’obligation de diversification. Loin d’être perçue comme une contrainte, l’équipe appréhenda cette nouvelle réalité avec enthousiasme. Une demande de permis en installation de 80 places fut logée. Cette demande s’accompagnait d’une augmentation de capacité en milieu familial de trente (30) places, atteignant ainsi deux cent (200) places en service de garde en milieu familial.

Dès le mois d’août 1998, les deux cents (200) places en milieu familial étaient structurées et disponibles pour accueillir les enfants. Quant au processus d’implantation pour les places en installation, celui-ci s’amorça en 1999, par la mise en chantier de la construction et les activités de planification et d’organisation logistique afin de disposer des ressources matérielles et du personnel requis pour l’ouverture. Les places en installation furent donc accessibles en février 2000 et l’équipe composée de quinze éducatrices, une adjointe pédagogique, une adjointe administrative et une cuisinière vint s’ajouter aux trois personnes déjà à l’emploi du CPE.

En juin 2006, le CPE obtint l’agrément à titre de bureau coordonnateur. C’est ainsi qu’il vit une augmentation de son nombre de places en milieu familial (200 à 688), de son nombre de RSG (35 à 125), de son nombre de parents utilisateurs en milieu familial (175 à 631), de son nombre d’employées affectées au bureau coordonnateur (4 à 8).

Aujourd’hui, les deux volets de garde cohabitent harmonieusement, avec un minimum de synergie. Malgré les grands rêves initiaux d’arrimage entre les deux volets, ceux-ci, de par leur cadre identitaire propre, se sont montrés respectivement autosuffisants. Chacune des équipes (milieu familial et installation) est assez nombreuse pour que les membres développent entre eux, synergie et sentiment d’appartenance.